Théâtre Alsacien Strasbourg
 
 

 

Comme tous les lieux culturels accueillant du public, nous serons dans l’obligation de vous demander de présenter votre pass sanitaire à l’entrée du théâtre.  

offrez un chèque cadeau pour la saison du T.A.S
 
newsletter T.A.S : inscription gratuite
 
Le livre d'or : partagez vos avis et témoignages
 
contactez nous directement en ligne
 
toutes les vidéos du T.A.S

 

 

 
 
Le théâtre Alsacien Strasbourg présente

Chères spectatrices,
Chers spectateurs,
Cher(e)s abonné(e)s,

Enfin ! Après une année chaotique, où toutes nos tentatives pour monter sur les planches se sont heurtées au mur infranchissable des contraintes sanitaires, nous sommes fier(e)s de pouvoir vous proposer une nouvelle saison théâtrale. « Làche isch g’sùnd » : le rire, c’est la santé ! Plus d’un siècle d’expérience nous le prouve : se distraire, rêver et partager des émotions dans notre dialecte nous aide à surmonter les difficultés du quotidien. Les membres du Théâtre Alsacien Strasbourg se réjouissent donc de vous retrouver dès le mois d’octobre. Si, en signe de pied de nez aux contingences, nous avons décidé de reprendre en partie la saison là où nous avons été contraints de la laisser, nous avons souhaité y introduire également de la nouveauté, car cette expérience pénible que nous avons traversée ensemble nous a aussi donné soif de nouveauté et d’insouciance, bref, de légèreté. Le TAS, qui a connu bien des vicissitudes au cours de sa longue histoire, continue d’exister et nous ferons tout notre possible pour honorer encore notre mission : vous divertir de la plus belle manière.
En guise de mise en bouche, la saison démarrera en octobre avec une création, Herrehochzitt, d’après «Le Gai Mariage», de Gérard Bitton et Michel Munz, adaptée par Simone Struss et mise en scène par Pierre Spegt. Rendez-vous ensuite en novembre avec Pouic-Pouic, la comédie bien connue de Jacques Vilfrid et Jean Girault, traduite en alsacien par Christian Roth. Bernard Kolb signe la mise en scène de cette pièce qui avait marqué son époque par l’interprétation, au cinéma, des inoubliables Louis de Funès et Jacqueline Maillan. Décembre sera évidemment le mois du conte de Noël. Toute la famille pourra se rassembler devant
De Katzemigger, joliment inspiré du «Chat botté» de Charles Perrault, dans une mise en scène de Pierre Spegt. L’année 2022 sera marquée, en février, par une nouvelle création, la comédie Linde- oder Kamilletee, d’après «Ça sent le sapin», de Franck Didier et Thierry François, adaptée et mise en scène par José Montanari. Enfin, en mai, en guise de bouquet final d’une saison que nous espérons placée sous le signe de la joie et des retrouvailles, le TAS est heureux de vous proposer D’Liej ze viel, d’après «Mariage et châtiment» de David Pharao, adaptée par Simone Struss et mise en scène par Bernard Kolb.
Comme toujours, toutes les pièces sont surtitrées en français, pour permettre à tous de partager notre passion.
Nous sommes heureux de poursuivre avec vous cette nouvelle aventure théâtrale.
Bis bàll in unser’m Theàter !

Merci pour votre fidélité.
La Direction

 
 
 
 
© Copyright TAS - Février 2015- tous droits réservés